Subsaharisches Afrika

Forschungsprojekt

Identifizierungsdokumente und Bürokratisierung von »Glauben« zwischen Marokko und Senegal


Dans ce projet, je m’interroge sur le rapport entre politique et religion au Maroc et au Sénégal à travers une étude des articulations entre les politiques publiques et les processus de bureaucratisation par les groupes religieux. La recherche envisage de réfléchir sur la relation entre la bureaucratisation du »croire« par le haut et les dynamiques de bureaucratisation des institutions religieuses par le bas qui se traduirait entre autre, à travers des pratiques d’encartement et d’affichage publique des identités religieuses.


Sur la base d’enquêtes qualitatives et de recherches ethnographiques dans différents espaces religieux (associations confrériques, églises pentecôtistes, etc.) dans les capitales marocaine et sénégalaise Rabat et Dakar, il s’agit d’étudier les différentes procédures bureaucratiques utilisées par les acteurs religieux pour négocier leurs identités administratives et définir leurs appartenances confessionnelles.

Deux questions de recherche sont privilégiées:
1.    Dans quelles mesures les formes d’organisations religieuses observables dans ces deux contextes sont-elles le reflet d’une bureaucratisation du monde religieux?
2.    Dans quelles mesures la traduction matérielle des appartenances confessionnelles, notamment sous forme de documents laisse-t-elle discerner des signes d’individuation et de subjectivation politique à travers le religieux?