Institut historique allemand

Recherche – Médiation – Qualification

Peter Lambertz

 

Boursier postdoc dans le programme »La bureaucratisation des sociétés africaines«

plambertz@dhi-paris.fr

Domaines de recherche

Carnets, éthique et logistique: Infrastructure et la (dé-/ré) bureaucratisation du transport sur le fleuve Congo (RD Congo)
Transport et mobilité en Afrique, surtout au Sénégal et en République Démocratique du Congo
Histoire et anthropologie des mouvements religieux dans la ville africaine

Parcours professionnel

2000–2005
Candidature en Histoire à l’Université Catholique de Louvain-la-Neuve et Licence en Histoire an der Université Libre de Bruxelles

2006–2008
Master Artium en Global Studies (Erasmus Mundus) aux universités de Leipzig, Stellenbosch et Wroclaw.

2009–2015
Doctorat bi-national aux universités de Leipzig et d’Utrecht. Thèse de doctorat: Divisive Matters. Aesthetic Difference and Authority in a Congolese Spiritual Movement »from Japan«.

2015–2016
Enseignant au Philosophat Edith Stein de Kisangani (DR Kongo): histoire du Congo, histoire de l’Afrique, introduction à l’anthropologie culturelle.

2016
Chercheur visiteur au Zentrum Moderner Orient, Berlin.
Enseignant à l’Institut des sciences africaines et asiatiques de l’université Humboldt de Berlin.

Depuis 2017

Chercheur postdoc dans le projet de recherche »La bureaucratisation des sociétés africaines« à l’IHA/CREPOS à Dakar

Livres

Divisive Matters. Aesthetic Difference and Authority in a Congolese Spiritual Movement »from Japan«, Oxford – New York  (à paraître).

Direction d’ouvrages

Klaus Bachmann, Peter Lambertz, Thomas Sparrow-Botero (dir.), When Justice meets Politics. Independence and Autonomy of Ad Hoc International Criminal Tribunals, (Studies in Political Transition 2), Frankfurt am Main 2013.

Articles

The Cleansing Touch: Spirits, Atmospheres and Attouchment in a »Japanese« Spiritual Movement in Kinshasa, dans: Hansjörg Dilger u. a. (dir.), Spirit and Sentiment: Affective Trajectories of Religious Being in Urban Africa, Minneapolis 2017 (en préparation).

(avec Jean-Marie Vianney Lokengi Mputu) »Dissiper le brouillard«: tradition, matérialité et secret il-/légitimes dans le milieu pentecôtiste de Kisangani, dans: Hekima na Ukeweli. Revue philosophique du Philosophat Edith Stein de Kisangani, 2017 (sous presse).

Spürbar vernetzt: Japanische Heilkraft und ihre materielle Verkettung in Kinshasa, dans: Deborah Gerstenberger, Joel Glasman (dir.), Techniken der Globalisierung. Globalgeschichte meets Akteur-Netzwerk-Theorie, Münster 2016, p. 257–279.

Gardening the Past: Ancestors, Soil and Territorial Attouchment among Spiritualists in Kinshasa, dans: Geert Castryck, Silke Strickroth, Katja Werthmann (dir.),  Sources and Methods for African History and Culture: Essays in Jonour of Adam Jones, Leipzig 2016, p. 575–592.

Kwame Anthony Appiah, dans: Ulf Engel, Matthias Middell (dir.), Theroretiker der Globalisierung, Leipzig 2010 , p. 43–57.

Bourses et distinctions

Troisième prix pour la thèse de master en Erasmus Mundus Global Studies 2008 (Leipzig – Stellenbosch – Wroclaw).
DAAD bourse de recherche pour doctorants (Université de Leipzig): »A new passage to India«, Université Jawaharlal Nehru, New Delhi, Inde (2014)