Newsroom

Toute l’actualité de l’IHA
Offres scientifiques

Appel à communication: Datathon

de l’Institut historique allemand et du Centre allemand d’histoire de l’art à Paris (DFK Paris) du 24 au 26 novembre 2021

L’Institut historique allemand (IHA) et le Centre allemand d’histoire de l’art à Paris (DFK Paris) sont deux institutions de la fondation Max Weber. Les chercheuses et les chercheurs des deux instituts mènent de manière indépendante des projets de recherche novateurs, souvent en utilisant des méthodes des humanités numériques. Au cours de la réalisation de ces projets scientifiques internationaux de nombreuses éditions critiques, bases de données et dispositifs de consultation, recherche et analyse ont été créés.

À l’Institut historique allemand, il s’agit notamment des 3 projets suivants: »Prosopographia Burgundica«, un portail Internet sur la cour de Bourgogne au XVe siècle qui contient, entre autres, une base de données des membres de la cour. Le »Carnet d’adresses des Allemands à Paris de 1854« qui a joué un rôle dans un projet de recherche sur les immigrants allemands à Paris au XIXe siècle, et pour la relance duquel une coopération avec l’Institute for Digital Humanities de Cologne a été récemment conclue. Enfin, le projet d’indexation et de numérisation de la correspondance de l’écrivaine française Constance de Salm (1767–1845) a également bénéficié récemment d’une relance qui a simplifié l’accès et l’utilisation de la base de données.

Le Centre allemand d’histoire de l’art a réalisé la publication en ligne de l’importante correspondance entre le français Henri Fantin-Latour et l’allemand Otto Scholderer. Ce corpus épistolaire s’étend de 1858 à 1902 et constitue un témoignage important sur le dialogue franco-allemand entre deux artistes au cours du XIXe siècle pour le moins turbulent. De même, les matériaux et les données de recherche du projet Médiation artistique franco-allemande ont été publiés dans trois bases de données, notamment des textes sur l’art publiés dans des revues allemandes et françaises entre 1870 et 1960, dont beaucoup sont peu connus.

Les deux instituts soutiennent activement l’idée du libre accès à leurs publications et s’engagent à publier les données de recherche selon les principes FAIR, qui permettent notamment d’y accéder librement et de les réutiliser.

Dans ce contexte, l‘IHA et le DFK Paris vous invitent à un Datathon à Paris du 24 au 26 novembre 2021. Cet événement portera sur l’utilisation créative des données de recherche des deux institutions. L’objectif est d’enrichir et de réinterpréter ces données avec l’aide d’experts en utilisant des méthodes assistées par ordinateur ou (semi-)automatiques et les riches fonds des institutions de mémoire allemandes et françaises, en testant les hypothèses existantes ou en en essayant de nouvelles.

L’événement se déroule en présentiel, si la situation le permet. La langue de l’atelier est le français.

Qui peut participer?
Le Datathon s’adresse aux étudiantes et étudiants intéresses des semestres supérieurs, aux doctorantes et doctorants et aux post-docs en sciences humaines qui ont déjà acquis une certaine expérience des méthodes numériques. Le travail se fait en trois groupes, chacun d’entre eux étant guidé et supervisé par des expertes et experts confirmés, nos »data buddies«. Toute la gamme des méthodes numériques peut être exploitée. Sans exhaustivité, il peut s’agir de traitement statistique des textes et des images, de cartographie, d’enrichissement et qualification de données avec des autorités ou schémas normatifs, de production de récits en format Web, de posters, de podcasts ou encore de vidéos… Les résultats du Datathon seront présentés le dernier jour et publiés sur les blogs de l‘IHA.

Candidatures
Veuillez envoyer votre candidature (lettre de motivation, environ 1 page et courte CV 1 page) jusqu’au 27 septembre 2021 en allemand ou en français à l’adresse suivante: Anne Klammt, Mareike König et Gérald Kembellec par courriel à: dh@dhi-paris.fr.

Bourses participation frais de transport
Les candidat.e.s allemand.e.s qui ne bénéficient pas d’une bourse internationale ou qui ne disposent pas d’un revenu professionnel supérieur à 50 pour cent peuvent demander une allocation de voyage et de logement de 200 euros. Les candidates et candidats de France peuvent demander un montant forfaitaire allant jusqu’à 100 euros. Veuillez l’indiquer dans votre lettre de motivation.

Les candidates et candidats seront informés de la décision relative à leur candidature au plus tard le 8 octobre 2021.

Organisation
Anne Klammt, Gérald Kembellec, Mareike König