Bases de données et éditions

Bases de données et éditions

L’IHA publie les résultats de ses projets d’inventaire et de dépouillement d’archives sous forme de bases de données en ligne.


Moyen Âge


Prosopographia Burgundica

Portail Internet sur la cour de Bourgogne au XVe siècle contenant »Prosopographia Curiae Burgundicae«, une base de données des familiers de la cour

» Vers le portail Internet


Histoire moderne


Inventaire des archives Emmanuel duc de Croÿ

En coopération avec le Landschaftsverband Westfalen-Lippe-Archivamt de Westphalie à Münster, l’IHA a réalisé l’inventaire et la numérisation des archives d’Emmanuel de Croÿ (1718–1784). Conservé dans les archives des ducs de Croÿ à Dülmen (Westphalie), ce fonds extrêmement riche est de grande importance pour la recherche historique sur la haute noblesse à l’époque des Lumières.

» Vers l’inventaire


L’inventaire du fonds »Constance de Salm«

Femme de lettres accomplie et acclamée en son temps, Constance de Salm (1767–1845) a poursuivi son salon littéraire après son mariage avec Josef zu Salm-Reifferscheidt-Dyck. L’abondante correspondance  avec son cercle d’amis parisiens est pour sa majeure partie conservée à Toulon. Une partie des lettres est conservée dans les archives du château de Dyck en Allemagne.

La correspondance de Constance de Salm (plus de 7000 lettres) permet de se faire une bonne idée des échanges culturels existant entre la France et la Rhénanie, ainsi que des réseaux qui s’étaient formés à cette époque et dans lesquels Constance de Salm jouait le rôle de médiatrice, en particulier entre la noblesse rhénane et les milieux scientifiques et culturels de Paris.

Le fonds a été numérisé, répertorié et indexé dans une base données (FuD) de l’université de Trèves, sur l’initiative et avec le soutien financier de l’IHA. La base de données permet de retrouver la description de chaque document et d’accéder aux documents numérisés.

» Vers l’inventaire


Dix-neuvième siècle


Annuaire des Allemands à Paris (1854)

On trouve dans cet ancêtre des »Pages jaunes« les noms et les adresses de 4772 émigrés allemands, installés à Paris comme artisans et commerçants

» Vers la base de données


Histoire contemporaine


La France sous l’occupation allemande, 1940–1944

Sous l’adresse www.adresses-france-occupee.fr, l’IHA a mis en ligne une base de données sous forme de carte interactive qui montre les sites des administrations allemandes et françaises sous l’Occupation (1940–1945).

Chaque administration est indiquée par un drapeau qui permet de consulter les données suivantes : l’adresse historique et l’adresse actuelle, l’affichage de la vue actuelle et – si disponible – une photo historique ainsi que des informations sur la mission et les attributions de l’administration.
Selon la nature et l’étendu de la recherche, la consultation de la base de donnés reflète la présence de l’occupant et donne un aperçu du fonctionnement au quotidien ainsi que de la coopération avec les autorités françaises.

On peut effectuer des recherches avec les noms des villes, les noms de rues ou les noms des bâtiments, les administrations, les services, les banques et les entreprises. Les données proviennent du dépouillement systématique des annuaires téléphoniques des services allemands ainsi que les bottins et guides administratifs françaises de l’époque. Elles ont été complétées par des recherches dans les archives allemandes et françaises notamment des archives municipales ainsi que par l’exploitation des atlas et dictionnaires. La base de données a pour vocation d’être continuellement enrichi au gré de la poursuite des recherches. Elle permet à la fois une visualisation des résultats sous forme de carte ou de liste que des recherches complexes qui peuvent être exporté sous forme d’un document PDF ou d’un fichier CSV afin de répondre aux exigences d’un outil de recherche moderne.


La France dans la Deuxième Guerre mondiale

Rapports du commandant militaire allemand en France et synthèses des rapports des préfets français, 1940–1944

» Vers la base de données