Manifestations scientifiques

Dialogue et échanges
26.09.2022

En ligne et sur place: Divan historique

Stephan Malinowksi (Edinburgh), Die Hohenzollern und die Nazis. Geschichte einer Kollaboration

  • Table ronde XXᵉ et XXIᵉ siècle
  • 18h30 (26.09.) - 20h30 (26.09.)
  • Goethe-Institut Paris

La famille des Hohenzollern a marqué de son empreinte l’histoire du Brandebourg, de la Prusse et de l’Allemagne entière pendant des siècles. Mais le 9 novembre 1918, Guillaume II abdiqua en tant que roi de Prusse et empereur allemand et la République fut proclamée. Guillaume II s’exila aux Pays-Bas.

L’ancien empereur et sa famille, en premier lieu l’ancien prince héritier Guillaume de Prusse, s’accordaient à mépriser la République de Weimar et la démocratie; ils espéraient le rétablissement de la monarchie. Dans les années de crise de la République et à partir de 1933, quand les Nazis ont pris et consolidé le pouvoir, les contacts avec le national-socialisme et le régime d’Adolf Hitler se sont resserrés.

L’attitude politique des Hohenzollern et surtout du prince héritier pendant la »Machtergreifung« en 1933 fait l’objet d’un débat agité en Allemagne. Car la famille Hohenzollern se bat avec les autorités allemandes, berlinoises et brandebourgeoises et devant les tribunaux pour la restitution de biens expropriés dans la zone d’occupation soviétique et en RDA: les Hohenzollern, et en particulier le prince héritier Guillaume, avaient-ils »favorisé« les nationaux-socialistes? De la réponse à cette question dépend, entre autres, si la restitution aura lieu.

Les Hohenzollern ont-ils contribué activement à la prise de pouvoir d’Hitler ou à sa consolidation après le 30 janvier 1933? Quel rôle les différents membres de la famille ont-ils joué dans la lutte pour l’influence politique depuis la Première Guerre mondiale? Quelles étaient leurs convictions litiques? Comment agissaient-ils dans un milieu politique de droite en voie de radicalisation marqué par des ennemis de la République? Comment ont-ils influencé l’image publique de leur famille?

C’est sur ces questions que Stephan Malinowksi se penche dans son livre. Professeur à l’université d’Édimbourg, il a participé dès le début au débat sur l’histoire des Hohenzollern en tant qu’expert et publiciste. Son livre »Die Hohenzollern und die Nazis. Geschichte einer Kollaboration« a reçu le Prix allemand de la non-fiction 2022.

Dominique Trimbur est spécialiste de l’histoire de l’antisémitisme, de la Shoah, de l’Allemagne et de l’Israël contemporaines. Il est collaborateur de la Fondation de la Mémoire de la Shoah et commentera le livre. Corine Defrance (Paris) et Ulrich Pfeil (Metz) discuteront avec Malinowski et Trimbur.

Débat en langue française.

Pour participer à l’événement sur place, merci de vous inscrire auprès de
info-paris@goethe.de
Pour participer en ligne, merci de vous inscrire ici: un lien sera mis en ligne sous peu

En coopération avec le Goethe-Institut Paris, l’université Lorraine/Cegil et SIRICE.


Crédit photo: Le prince héritier Wilhelm en 1933 lors d’un défilé nazi, © The Associated Press of Great Britain/John Rohl, Wikimedia Commons.