Institut historique allemand

Recherche – Médiation – Qualification

Zoé Kergomard


Chercheuse

zkergomard@dhi-paris.fr

Carnet de recherche

https://polsuisse.hypotheses.org

Domaines de recherche

Histoire contemporaine, Allemagne, France et Suisse
Histoire culturelle et sociale du politique: mobilisations, partis et mouvements sociaux, discours et idéologies, représentation
Histoire des médias
Histoire des femmes et du genre
Méthodologie et didactique universitaire de l’histoire

Publications et communications (document pdf)

Parcours professionnel

Depuis mars 2018
Chargée de recherche en histoire contemporaine à l’IHA

2012‒2018
Thèse en histoire contemporaine, Université de Fribourg (Suisse) sous la direction du Prof. Damir Skenderovic: Es ist nicht selbstverständlich, dass man uns wählt. Schweizer Parteien im Wahlkampf (1947‒1983)

2015‒2018
Diplôme d’études avancées en didactique universitaire, Université de Fribourg

2017
Assistante d’enseignement, Unidistance (Suisse)

2015‒2016
Assistante d’enseignement en histoire contemporaine, Université de Fribourg

2012‒2016
Collaboratrice scientifique au sein du projet de recherche Political Parties and Election Campaigns in Post-War Switzerland dirigé par Damir Skenderovic et Oscar Mazzoleni (Université de Lausanne) et financé par le Fonds national suisse pour la recherche scientifique

2010‒2012
Master of European Studies (majeure en science politique), Université européenne Viadrina, Francfort sur l’Oder. Mémoire de master sous la direction du Prof. Michael Minkenberg: »Right-Wing Gramscism 2.0. The Radical Right Online and its Mobilization Potential in Franco-Swiss Comparison«

2006‒2012
Etudes en droit, économie et gestion, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne / Lycée Turgot (CPGE), l’Ecole Normale Supérieure de Cachan

Articles

(in press) Entre invisibilité et ubiquité: l’émergence paradoxale des professionnels de la communication politique dans les campagnes électorales suisses des années 1940 aux années 1980, in: Les enjeux de l’information et de la communication, 2020.

Die Wahlenthaltung als »demokratische Krankheit«? Politische Eliten, Nichtwählerinnen und Nichtwähler in Frankreich in der Nachkriegszeit, in: Heuss-Forum (Democracy Revisited. Praktiken, Ordnungen und Begrenzungen der liberalen Demokratie von den 1940er Jahren bis zur Gegenwart), 2019.

De la représentation-mandat à la représentation-figuration ? Les processus de sélection des candidat.e.s aux élections fédérales des années 1940 aux années 1980, in: Traverse, revue d’histoire (3/2018), p. 89–100.

»Mehr Freiheit, weniger Staat«. Zum Neoliberalismus als Patentrezept gegen die Krise der Schweizer Parteien um 1980, in: Ludi, Regula; Ruoss, Matthias; Schmitter, Leena (ed.): Krise und Neoliberalismus in der Schweiz, Zürich: Chronos, 2018, p. 111–136.

Les campagnes électorales fédérales à l’âge d’or de la »concordance«. Quelle compétition électorale derrière le »modèle suisse«?, in: Perseil, Jean-Jacques (ed.): La Suisse est-elle un modèle, Paris: L’Harmattan, 2018, p. 43–58.

An die Urnen, Schweizerinnen! Die Erfindung der Wählerin im eidgenössischen Wahlkampf von 1971, in: Hedwig Richter und Hubertus Buchstein (ed.), Kultur und Praxis der Wahlen. Eine Geschichte der modernen Demokratie, Wiesbaden: VS Verlag für Sozialwissenschaften, 2017, p. 237–265.

Bourses et distinctions

depuis 2017
membre du Réseau romand de mentoring pour la relève académique féminine

2009‒2010
boursière ERASMUS à l’Université européenne Viadrina, Francfort-sur-l’Oder

Appartenance à d’autres instances scientifiques

Association pour l’étude de l’histoire du mouvement ouvrier

Association suisse de science politique

European Consortium for Political Research: Standing Groups: Gender and Politics, Political Sociology, Political Theory

Société suisse d’histoire

Schweizerisches Sozialarchiv