Newsroom

Toute l’actualité de l’IHA
Offres scientifiques

Appel à communications: Capitales diplomatiques

Transformations, (dé)localisations, légitimations depuis 1945

Comité scientifique: Laurence Badel (Paris 1 Panthéon-Sorbonne),
Nicolas Badalassi (Sciences-Po Aix), Anne-Sophie Gijs (UCLouvain),
Jürgen Finger (Institut historique allemand)

Lieu: Institut historique allemand (Paris)
Dates: 6–7 juin 2023
Date limite de candidature: 15 janvier 2023

Les recherches sur les villes capitales depuis une trentaine d’années ont été majoritairement guidées par une lecture constructiviste, qui les aborde sous un angle symbolique, et non comme des lieux de pouvoir effectif. Sans minorer l’importance des représentations qui leur sont attachées, la journée d’études explorera les spécificités de la »capitale diplomatique« par rapport à la »capitale internationale« ou à la »ville-monde« (global city).

Le concept de la capitale diplomatique (diplomatic capital), forgé à l’aune de l’expérience européenne (Badel, Revue historique, 2022-3, n° 703), sera utilisé pour examiner sa pertinence et le rôle des villes dans le contexte de la restructuration des relations internationales depuis 1945. Cela vise également, mais pas exclusivement, les villes où des organisations internationales ont leur siège, où des conférences d’organisations non gouvernementales ou des congrès d’activistes sont régulièrement organisés, ou encore où des discussions diplomatiques ont lieu dans d’autres »forums« – sans que ces villes soient nécessairement le siège d’un gouvernement.

Alors que jusqu’en 1945, les capitales diplomatiques étaient concentrées dans l’espace atlantique, elles se sont répandues depuis sur tous les continents, notamment parce que les États décolonisés ont ainsi pu participer au fonctionnement de l’ordre international. La journée d’étude doit en premier lieu mettre en lumière la manière dont les nouvelles capitales diplomatiques extra-européennes en Afrique, en Asie et en Amérique latine se sont affirmées pendant et après la guerre froide, notamment en comparaison et en concurrence avec les anciennes et nouvelles capitales diplomatiques européennes. Il s’agit en outre d’examiner le potentiel analytique du concept et son aptitude à saisir les transformations tant du multilatéralisme que des espaces régionaux et communaux après 1945.

Pour plus d’informations et pour connaître les cinq axes analytiques proposés par les organisateurs et organisatrices, veuillez consulter l’appel à communications complet en français ou en anglais.