Bases de données et éditions

Bases de données et éditions

L’IHA conduit en propre et avec des partenaires des projets d‘édition et de recherche numériques, dont les résultats sont rendus accessibles en accès libre (Open Access). L’institut s’engage pour un traitement et une conservation des données selon le principe FAIR (findable, accessible, interoperable, reusable). Lorsque c’est possible, les jeux de données issus des projets sont déposés dans des archives ouvertes, comme Zenodo, sous une licence libre. Le code développé pour les projets est publié sur le compte de l’institut sur GitHub.

La liste suivante répertorie les bases de données et les éditions issues de projets en cours ou terminés, classées par époques.


Moyen Âge


Prosopographia Burgundica

Portail Internet sur la cour de Bourgogne au XVe siècle contenant »Prosopographia Curiae Burgundicae«, une base de données des familiers de la cour.

» Vers le portail Internet


Histoire moderne


Inventaire des archives Emmanuel duc de Croÿ

En coopération avec le Landschaftsverband Westfalen-Lippe-Archivamt de Westphalie à Münster, l’IHA a réalisé l’inventaire et la numérisation des archives d’Emmanuel de Croÿ (1718–1784). Conservé dans les archives des ducs de Croÿ à Dülmen (Westphalie), ce fonds extrêmement riche est de grande importance pour la recherche historique sur la haute noblesse à l’époque des Lumières.

» Vers l’inventaire


La correspondance de Constance de Salm (1767–1845)

Le site internet comprend l’inventaire et les numérisations de la correspondance de la femme de lettres et salonnière française Constance de Salm. La collection présentée ici documente, à l’appui de près de 11 000 lettres, les échanges épistolaires intenses que Constance de Salm entretenait avec de nombreux amies et amis, parmi lesquels des personnalités des mondes politique, scientifique, artistique et culturel. Chaque lettre est enregistrée avec des métadonnées et peut être consultée en ligne sous forme numérisée. La collection provient du fonds Salm de la Société des Amis du Vieux Toulon et de sa Région ainsi que des archives du château Dyck (archives membre du réseau Vereinigte Adelsarchive im Rheinland e.V.).

» Vers la base de données


Dix-neuvième siècle


Annuaire des Allemands à Paris de 1854

L’»annuaire des Allemands à Paris de 1854« est un livre imprimé, dans lequel sont répertoriés des Allemands qui résidaient à Paris et dans les environs de la capitale en 1854. On trouve dans cet ancêtre des »pages jaunes« les adresses de 4 772 indépendants, la plupart artisans, commerçants et entrepreneurs. Les données de cet annuaire ont été importées et normalisées dans une base de données. Elles peuvent être visualisées sur des plans historique de Paris de manière interactive. La base de données constitue ainsi un point de départ pour des études prosopographiques et donne en même temps des informations sur l’immigration allemande à Paris et sur la répartition des Allemands dans la ville au milieu du XIXe siècle.

» Vers la base de données


Histoire contemporaine


Inventaire des archives de la Haute Commission interalliée des territoires rhénans (papiers Tirard)

L’inventaire, établi en coopération avec les Archives nationales, décrit les documents issus de l’occupation et de l’administration de la Rhénanie par les puissances alliées entre décembre 1918 et juin 1930. Ces archives ont été produites par la Haute Commission interalliée des territoires rhénans (HCITR), autorité suprême d’occupation, constituée par la France, la Grande-Bretagne, la Belgique et les États-Unis sur la base du traité de Versailles. Le fonds, aussi appelé »papiers Tirard« d’après le nom du président français de la HCITR, est principalement conservé aux Archives nationales en tant que dépôt du ministère français des Affaires étrangères.

» Vers l’inventaire

La France sous l’occupation allemande, 1940–1945

Sous l’adresse www.adresses-france-occupee.fr, l’IHA a mis en ligne une base de données sous la forme d’une carte interactive qui montre les sites des administrations allemandes et françaises sous l’Occupation (1940–1945). Chaque administration est indiquée par un drapeau qui permet de consulter les données suivantes: l’adresse historique et l’adresse actuelle, la vue actuelle et – si possible – une photo historique ainsi que des informations sur la mission et les attributions de cette administration. Selon la nature et l’étendue de la recherche effectuée, la base de données donne un aperçu du quotidien, de la présence de l’occupant allemand, ainsi que de la coopération avec les autorités françaises.

» Vers la base de données


La France dans la Deuxième Guerre mondiale

Le site internet répertorie les rapports du commandement militaire allemand en France (MBF) ainsi que les synthèses des rapports des préfets français entre 1940 et 1944. Les rapports, édités et commentés dans leur langue d’origine, donnent une idée de la manière dont les deux administrations évaluaient la situation sur place, comment elles tentaient d’imposer leur autorité et comment elles informaient régulièrement leurs supérieurs à Berlin et à Vichy. Ce fonds est très précieux pour comprendre le fonctionnement et les mécanismes à l’œuvre dans la collaboration d’État, les concordances et les contradictions entre les services allemands et français.

» Vers la base de données