Afrique

Projet de recherche

Les organisations communautaires à Ziguinchor (tontine, dahira et associations villageoises): entre pratiques informelles et systèmes de solidarité


 

La diversité et la mobilisation des acteurs dans les tontines, dahiras et associations villageoises, leur coexistence dans la même organisation associative, les procédures à la base des relations de solidarité, les similitudes entre ces organisations, l’utilisation de cahiers de bord, etc. sont autant d’éléments qui incitent à s’intéresser à ces organisations. Ainsi dans cette thèse de doctorat, nous cherchons à analyser l’organisation et la pratique de la solidarité dans les tontines, dahiras et associations villageoises d’épargne et de crédit à Adéane et à Coubanao, dans la région de Ziguinchor. Cela permettra de déterminer leur influence sur les parcours individuels et collectifs des acteurs, mais aussi le modèle bureaucratique qui encadre les jeux d’acteurs et les relations de solidarité entre eux. Notre méthodologie combinera l’approche qualitative (entretiens individuels, récits de vie et observations), l’enquête quantitative (questionnaire) et la recherche documentaire (archives, procès-verbaux, comptes rendus, statut, règlement intérieur, etc.). À travers ces approches, nous parviendrons à montrer le dynamisme et l’évolution des organisations de type communautaire et de poser le débat sur la construction de l’individu dans ces organisations.

Nous cherchons à analyser l’organisation et la pratique de la solidarité dans les tontines, dahiras et associations villageoises d’épargne et de crédit dans la région de Ziguinchor.

Image: Rencontre des membres de l’association Bambourang Ba dans le village d’Adéane (département de Ziguinchor), © Koly Fall