Afrique

Projet de recherche

Les ports sur le fleuve Gambie et les pratiques bureaucratiques entre le XVIe et le XIXe siècle

Abdoul Aziz Diagne

Doctorant

adiagne@dhi-paris.fr


Ce projet de recherche explore les ports sur le fleuve Gambie du XVIe au XVIIIe siècle. Il analyse les processus et les dynamiques de structuration des espaces d’accueil, d’échange et de mobilité. L’étude des flux migratoires des zones environnantes et lointaines dans cet espace ainsi que des velléités de contrôle des ports par les souverains locaux permettra de comprendre et d’appréhender le modèle organisationnel voire bureaucratique de ces lieux de rencontre. En effet, on peut observer que chaque commerçant, européen ou africain, avait besoin d’une autorisation du souverain ou de son représentant pour mener ses affaires.  Cette recherche vise, dès lors, à montrer que le fleuve Gambie, espace d’intégration, de commerce et de rivalités, fut aussi un espace de bureaucratisation précoloniale. Le constat qu’Ivor Wilks a fait dans »Aspects of bureaucratization in Ashanti in nineteenth century«1  concernant le changement de la structuration sociale de la ville se note aussi dans les ports gambiens, notamment à Kawuur. Cette étude se fera sur la base des récits de voyages des explorateurs, des ouvrages généraux, des archives et des enquêtes de terrain.

Cette recherche vise à montrer que le fleuve Gambie, espace d’intégration, de commerce et de rivalités, fut aussi un espace de bureaucratisation précoloniale.


1
Ivor Wiks,  Aspects of bureaucratization in Ashanti in nineteenth century, Journal of African History, v. II, 2, p. 215–232.