Projet de recherche

Les grands défis internationaux et la création d’un espace public en Europe depuis les années 1970


Groupe de travail de l’IHA dirigé par Christian Wenkel en coopération avec le laboratoire d’excellence »Écrire une histoire nouvelle de l’Europe« (Éric Bussière et Hélène Miard-Delacroix)

L’historiographie des relations internationales en Europe après 1945 en général, et des relations franco-allemandes en particulier, reste dominée par une focalisation sur le bilatéral et sur l’histoire politique. Mieux intégrer cette histoire des relations franco-allemandes après 1945 dans leur contexte européen et opérer un changement de perspective constituent un défi méthodologique. Il s’agit aussi de prendre en considération le passé immédiat, en dépit des délais d’ouverture des archives, et, en s’affranchissant des méthodes bien rodées de l’histoire politique, de s’intéresser prioritairement à la société civile plutôt qu’aux processus traditionnels de décision. La création progressive d’un espace européen de communication depuis les années 1970 invite à ce changement de perspective. Au centre du projet se trouvera la question des convergences dans les débats qui ont eu lieu dans différents pays européens, dans cet espace européen de communication émergent. Dans un deuxième temps se posera la question de l’impact que les convergences constatées ont eu sur les décisions politiques tant au niveau national qu’au niveau supranational.

L’utilité de cette approche pour décrire l’histoire de l’Europe du temps présent sera mise à l’épreuve à l’exemple des problèmes environnementaux. En effet, la protection de la nature voire de l’héritage naturel ou bien l’approvisionnement en énergie, notamment l’utilisation de l’énergie nucléaire, ont suscité et suscitent toujours un vif intérêt dans l’opinion partout en Europe. Au cours des années 1970, ces questions ont fortement gagné en importance dans l’espace public, ce qui justifie qu’on les prenne comme point de départ pour examiner les 40 années écoulées depuis la proclamation d’une « année européenne de la nature » par le Conseil de l’Europe en 1970. Pour autant, la dimension de longue durée, inhérente à ces questions et remontant au moins jusqu’à la deuxième moitié du XIXe siècle, sera également prise en considération.

 

 

Wie und in welchen Zeiträumen wirken sich Konvergenzen innerhalb des europäischen Kommunikationsraumes auf politische Entscheidungsprozesse aus?

Une telle étude empirique commencera par une analyse de la perception de ces questions dans les différents espaces nationaux de communication. Sur cette base seront examinées des associations et des ONG qui se sont engagées en faveur des problèmes environnementaux et ont été actives dans un ou dans plusieurs pays. Véritables moteurs et amplificateurs des débats, ces mouvements ont joué un rôle fondamental au niveau national, mais aussi au niveau supranational en raison de leur interconnection et de leurs réseaux. À cela s’ajoute l’analyse du travail parlementaire, tant au niveau national qu’au niveau européen, qui s’est emparé de certaines questions et qui a réagi aux activités des ONG, faisant entrer de cette manière des sujets et des revendications concrètes dans le processus décisionnel.

Enfin, il faudra s’intéresser aux conséquences de ces convergences sur l’agenda politique des différents gouvernements et chefs d’État. La dimension comparatiste du sujet, avec une forte composante franco-allemande, ne servira cependant que de point de départ pour approfondir la question de la circulation d’idées, de concepts et de schémas de perception entre les différents espaces nationaux de communication. Outre l’analyse comparée des débats, une attention toute particulière sera portée aux institutions et aux personnes qui ont servi d’intermédiaire, de manière délibérée ou non-consciente, entre les différents espaces nationaux de communication. La mise en évidence de ces interdépendances sera, quant à elle, une condition fondamentale pour pouvoir comprendre la dimension européenne du sujet et pourvoir répondre à la question cruciale des conditions et des délais dans lesquels les questions d’intérêt politique, comme par exemple les problèmes environnementaux, peuvent devenir des objets de la politique européenne.

Activités autour du projet de recherche